Billboard Magazine – Septembre 2012

The Rebirth Of Christina Aguilera

Par Andrew Hampp (traduction et arrangements : Christina News)

 

Christina Aguilera ne s’était pas sentie comme cela depuis dix ans. La chanteuse revient sur ses deux dernières années mouvementées qui ont précédé la réalisation de son cinquième album studio, Lotus, dans sa maison de Los Angeles.
Une période qui a comporté la déception commerciale de Bionic, le divorce avec son mari Jordan Bratman, la sortie de son premier film Burlesque et sa bande originale qui l’accompagnait, son passage réussi dans l’émission The Voice sur NBC et sa présence dans le mega-hit de Maroon 5, Moves Like Jagger.

La dernière fois qu’elle s’est sentie aussi inspirée, c’était en 2002 et le résultat fut l’album Stripped. Une percée créative qui a aidé Aguilera à prendre de la distance avec les autres chanteurs pop-teens avec des tubes comme Beautiful, Dirrty et Fighter.

Prévu pour le 13 novembre 2012 chez RCA (aux Etats-Unis), Lotus fait référence à une renaissance qu’Aguilera a connu aussi bien personnellement que professionnellement. Elle a décidé de ne pas collaborer avec certains amis de longue date comme la parolière Linda Perry et a préféré de nouveaux partenaires comme Alex Da Kid, Sia, Candice Pillay et même le maestro de la pop Max Martin dont le premier single Your Body, qui a débarqué sur les radios et iTunes il y a quelques jours s’est retrouvé la semaine dernière N°33 du top Billboard Top 40 Mainstream.

Comme pour Stripped, Christina Aguilera navigue entre plusieurs genres – entre la dance-pop de Your Body et Make The World Move (un duo avec son coéquipier dans The Voice Cee Lo Green), des ballades au piano (Sing For Me, une collaboration avec Sia pour Blank Page) et des hymnes teintés de rythmes rock puissants (Army Of Me, Cease Fire). L’album s’ouvre également sur un bref sample de la chanson du groupe M83 Midnight City, un morceau expérimental ou Aguilera se résout à « laisser le passé derrière elle/dire adieu à l’enfant effrayé en elle » (leave the past behind/Say goodbye to the scared child inside).

Alex Da Kid, qui avait déjà fait équipe avec Aguilera pour le titre Castle Walls en 2010 sur l’album de T.I. No Mercy, a travaillé avec Christina sur plusieurs chansons pour Lotus avec la parolière Pillay, dont beaucoup ont été enregistrées dans le studio personnel de Christina dans sa maison.
« J’ai travaillé avec des gens très connus et d’autres moins, et les personnes les plus établies dans le milieu peuvent rester bloquées dans leurs manières et ne sont pas ouverts à la critique, » déclare Alex Da Kid. « Elle a véritablement eu un avis fort, mais elle sortira d’une pièce avec la meilleure idée possible, même si ce n’est pas la sienne. C’est vraiment rare pour quelqu’un qui a eu tant de succès. »

Avec une présence plus ou moins sur la Côte Ouest avant la sortie de Lotus pour la troisième saison de The Voice, elle prévoit un agenda chargé au niveau de la promotion à Los Angeles, avec des apparitions attendues dans « The Tonight Show With Jay Leno », « The Ellen DeGeneres Show » et « Jimmy Kimmel Live ! », ainsi qu’une présence importante dans The Voice avec une avant-première du clip de Your Body et une performance la première semaine de la sortie de l’album.

« Personne ne sait mieux que Christina que le succès ne vient pas simplement de sa capacité vocale, mais de croire et faire confiance à cette voix, » estime le producteur de The Voice, Mark Burnett. « Que la connaissance et l’expérience fait d’elle une coach incroyablement stimulante, et un coach qui non seulement remet en question ses artistes, mais encourage et incite à se remettre en question. »

The Voice gagne la bataille des émissions de compétitions musicales et bat la concurrence comme XFactor dans les audiences. Mais, comme la réalisation prend presque un an entre chaque saison, la chanteuse a confirmé qu’elle serait absente de la saison 4 qui aura lieu au printemps prochain. C’est Shakira qui prendra son fauteuil et Usher celui de Cee Lo Green. Christina a hâte de repartir sur les routes depuis sa dernière tournée en 2007 avec le Back to Basics Tour, ayant du annulé le Bionic Tour en 2010 pour faute de ventes suffisantes.
« Cela a été une joie pour moi de faire partie d’aventures d’autres personnes, d’avoir pu inspirer et de faire partie de la découverte de nouveaux chanteurs, » dit-elle. « Mais je commençais à être vraiment inquiète et je craignais ne pas avoir assez de temps pour être moi-même une artiste à nouveau. Mark a clairement dit que ces fauteuils seront toujours nos fauteuils », poursuit-elle.
Il m’a dit : Je comprends que c’est la raison de la réussite de l’émission et il faut éviter qu’elle s’épuise. Il a totalement compris que j’avais besoin de remplir mon âme créatrice et a déclaré : « Ce fauteuil sera toujours le vôtre, pour revenir à chaque fois que vous faites ce qui vous rend les meilleurs. »

Cet écart qu’il y aura entre Lotus et The Voice ne devrait pas durer trop longtemps. « Je vais probablement être de retour dans The Voice. J’ai juste besoin de faire mon truc pendant un temps,  je pourrais ensuite revenir et être beaucoup mieux qu’un coach. J’ai juste besoin d’une seconde pour revenir à moi. »

Billboard a parlé avec Christina Aguilera – qui sera présente lors de la conférence Billboard/Hollywood Reporter Film & TV Music qui se tiendra les 24 au 25 octobre prochains – à la veille de sa séance de questions/réponses sur Twitter annonçant quelques détails officiels sur Lotus :

« Lotus » est un titre évocateur pour votre nouvel album, compte tenu des événements dans votre carrière et votre vie personnelle au cours des deux dernières années. Qu’est-ce que ce nom signifie pour vous ?
Cet album représente une célébration de la « nouvelle moi », et pour moi le lotus a toujours représenté cette fleur incassable qui résiste à toutes les conditions climatiques difficiles qui l’entourent, qui défie le temps et reste belle et forte tout au long des années. Une fois que j’ai pu commencer à écrire mes propres chansons, en commençant par Stripped, j’ai essayé d’insuffler autant que j’ai pu un message prônant la force pour inspirer les gens. En ce moment, je suis dans un état d’esprit à 31 ans que je n’avais pas ressenti depuis mes 21 ans, quand j’ai fait Stripped et j’ai eu beaucoup à dire et beaucoup à exprimer.

Certaines des chansons sur Lotus sont sur le même thème que Stripped. Était-ce intentionnel ?
Exactement. Il y a une chanson qui s’appelle Army of Me, qui est une sorte de Fighter 2.0. Il y a une nouvelle génération de fans, plus qui n’ont pas été avec moi pendant tout ce temps, mais me connaissent plus grâce au show qui passe à la télévision. J’ai l’impression que chaque génération devrait être en mesure d’apprécier le morceau de « Fighter » qu’il y a en chacun d’eux. Cette fois, la musicalité est parfaite pour cette nouvelle génération et cette époque. Il y aura toujours un combattant en moi pour aller au delà des obstacles et me faire franchir les barrières.

Lotus est aussi un retour à des morceaux vocalement puissants où votre voix est au centre, ce qui n’était pas toujours le cas pour Bionic en 2010. Qu’avez-vous appris de cette expérience?
Avec Bionic, je suis entièrement allée dans mon idée « je vais expérimenter, sans le côté commercial ou pop ». Je voulais jouer avec des sons et des textures différentes de ma voix tout en apportant une touche électro parce que c’est ce que j’écoutais beaucoup à l’époque. Et ce fut un grand plaisir.

Avez-vous été déçue par la façon dont il a été reçu ?
Je peux dire avec fierté qu’il était en avance sur son temps, pour être honnête. Il n’était pas si commercial. Il fallait vraiment être un amoureux de la musique, être un vrai fan de musique et être ouvert pour vraiment apprécier cet opus. C’est juste une partie spéciale de ma carrière qui restera à jamais vivante. Plus les années passeront, plus les gens l’apprécieront.

Comment a été votre expérience avec The Voice vous a influencé en tant qu’artiste ?
Voir tous les chanteurs, je me retrouve face à face avec un grand nombre de personnes et les membres de mon équipes que vous aurez la chance voir sont particulièrement jeunes cette saison. C’est inspirant, car ils vous choisissent, ils sont de grands fans et ils partagent avec vous un morceau qui les a touché et comment ils l’ont apprise par cœur. En tant que chanteuse, ça m’a rappelé quand je me disais « Ouais, c’est ce que je fais avec l’album de Whitney Houston, celui de Mariah Carey et celui d’Etta James. »
Ça vous rappelle que ça devient votre responsabilité de donner des conseils et un apprentissage complexe à la prochaine génération. C’est pourquoi une chanson intitulée Sing for Me est assez spéciale. C’est un de ces titres de chanteurs où si vous n’êtes pas un vocaliste, ca sera difficile de le chanter.

Your Body marque votre première collaboration avec Max Martin, ce qui est surprenant pour beaucoup de gens, vous n’aviez pas travaillé ensemble lorsque vous étiez dans votre ère teen-pop à vos débuts.
[Rires] Max est légendaire dans le business. Il me connaît, mais nous nous étions jamais croisés. Je pense que quand je suis arrivée avec  les Backstreet Boys, ‘N Sync, Britney Spears… c’était de ce genre de musique auquel je voulais m’écarter.
Si vous regardez ce que j’ai fait dans le passé (après mes débuts), j’essaie toujours de me créer des défie et de challenger celui qui écoute la musique, lui aussi.
Est-ce que j’aurais travaillé avec lui il y a 10 ans ? Je ne suis pas sûre. Il nous a fallu une dizaine d’années dans le même monde de la musique et en suivant nos différentes évolutions pour qu’on se rencontre, donc pour nous, nous réunir maintenant c’est respecter notre travail respectif, notre éthique et la façon dont nous aimons combiner tout ça, je pense à Your Body, C’est notre meilleur aboutissement.

Vous êtes chez RCA depuis votre premier album éponyme en 1999 et il y a eu de grands changements au cours de cette dernière décennie, particulièrement les 2 années qui ont suivi Bionic, avec la fusion avec Arista et J.. Comment votre relation avec la maison de disques a évolué au fil du temps ?
J’ai vraiment aimé la façon dont les choses ont été faites cette fois-ci. J’ai pu voir que des gens de la maison de disques étaient très à fond pour le hit single ou même sur mes tenues comme sur mon premier disque comme qui manquait pourtant de créativité et n’avait pas l’esprit d’être vraiment révolutionnaire. Je travaillais avec Barry Weiss  (actuelle président de Island Def Jam)  la dernière fois, mais pour le moment c’est une vraie bouffée d’air. J’ai récemment parlé avec Torn et Corson (vice président de RCA Music Group),  Naftaly Keith et Edge Pete et il ont bien compris que le management n’essayent pas de s’adapter à ce qu’il se fait.

Vous avez exprimé votre volonté de prendre une pause dans The Voice dans un avenir proche. Quand programmez-vous de faire une nouvelle tournée ?
Nous essayons de mettre en place tout ça. Mes fans méritent de me voir reprendre la route. Ça va être excitant pour moi. Une tournée représente beaucoup de travail. Je tiens à vous assurer que le timing soit bon et d’être tout à fait prête à y aller. Je veux ressentir le truc où je me dit que c’est le bon moment avant de me lancer.

Pour en revenir à la saison actuelle de The Voice, qu’est-ce qui a été passionnant pour vous jusqu’à présent ?
Je suis vraiment très heureuse de cette saison en particulier. C’est l’équipe la plus jeune et la plus énergique que l’on a pu avoir jusqu’à présent – cette génération des futures stars de la pop. L’année dernière, j’avais une équipe différente dans la mesure où elle mêlait plusieurs genres, mais cette année l’ensemble des candidats sont plutôt dans l’univers pop.

Un de vos candidats de la saison dernière, Chris Mann, sera le premier de la saison 2 à sortir un album cette année. Serez-vous impliquée dans ce projet ?
Tout à fait. Il travaille avec (le consultant pour Front Line Management Group) Ron Fair, l’homme qui m’a fait signer mon premier contrat et est toujours un de mes amis les plus proche. Je sais qu’il est entre de bonnes mains; musicalement également.
Ron Fair a compris Chris et lui l’a compris. Une des chansons m’a été envoyée pour un duo et je n’ai pas hésité, j’ai dit « oui ». C’est une très belle chanson, la façon dont il s’exprime sur l’album, son ton, sa richesse, son âme. Il n’en fait pas trop, il est assez puissant, clair et riche. Je suis très heureuse pour lui.

Vous avez été managée par Irving Azoff, qui est assez puissant dans l’industrie de la musique. Quelles sont les leçons qu’il vous a enseignées ?
La chose au sujet d’Irving Azoff que j’aime énormément, c’est que lorsque je suis venu à lui c’était au bon moment, j’allais sortir Stripped. Et dès le premier jour, il ne m’a jamais dit: «Tu dois faire ceci ou cela et t »adapter ».  Il m’a laissé être moi-même une artiste. C’est un cadeau et je l’ai remerciée pour les crédits de l’album et en personne. Quand je me sentais  étranglée et accablé par les avis des labels et sur ce qu’ils voulaient que je fasse, Irving est entré dans ma vie et a tenu tout le monde à distance pour me laisser une minute à moi.

Au-delà des aspects techniques de la voix, quels conseils de votre propre carrière avez-vous pu léguer aux artistes dans The Voice ?
Beaucoup de jeunes viennent de leurs propres écoles de danse et d’arts, ce qui est comparable aux « Mouseketeers » qui étaient évidents pour moi, Britney, Justin Timberlake et Ryan Gosling. Nous venons tous avec cet entraînement mental et cette volonté, mais il s’agissait de nous d’être en mesure d’absorber tout ce qui, de tout absorber et maintenant tout jeter. C’est ce que j’essaie d’enseigner à ces jeunes. Tout ne peut pas être si structuré, appris ou enseigné. On a tous notre personnalité et notre particularité.

En parlant de Britney, allez-vous regarder X Factor ?
[Rires] Je n’ai même pas le temps de regarder ma propre émission. Vous avez-là votre réponse.