Back to Basics Tour : la tournée qui redonne vie aux années vintage

(Encore plus d’infos sur le Back to Basics Tour)

Le Back to Basics Tour est la deuxième tournée mondiale de Christina Aguilera (après le Stripped Tour), promouvant la sortie de son album Back to Basics (2006) qui est un hommage à la musique rétro.
Lorsque l’artiste enregistre son disque, elle étudie son sujet en profondeur, en partant des chansons jusqu’aux aspects visuels. Visionnaire, elle concevra le concept de sa tournée, voulant retranscrire un maximum sur scène la thématique de son troisième opus.

Pour mener à bien son projet, Christina Aguilera s’entourera des personnes suivantes :
– Jamie King : il sera directeur de cette tournée. Il travaille dans ce milieu depuis de nombreuses années, participant notamment aux tournées de Madonna et Britney Spears.
– Rob Lewis : il deviendra le directeur musical de la tournée.
– Sa styliste Simone Harouche
– Roberto Cavalli : le célèbre créateur de mode composera les différents costumes de scène de Christina Aguilera. Ci-dessous des croquis :

 

– Jerry Slaughter : son ami et chorégraphe qui gérera les différentes danses des concerts

Bien entendu, n’oublions pas les différents artistes qui feront partie de son équipe sur scène: ses danseurs habituels, des choristes et différents musiciens (dont plusieurs étaient déjà présent lors de la précédente tournée) !

Mais au final, à quoi ressemble un concert du Back to Basics Tour ? C’est un spectacle composé de différents tableaux, la première partie faisant écho à des symboles vintages ou aux clubs de jazz (Ain’t no other manBack in the dayCome one overMakes me wanna pray…) et la deuxième partie au cirque rétro ou au cabaret (WelcomeDirrtyLady Marmalade…). Quelques captures :

  

Décors, costumes et vidéos font du concert un vrai spectacle visuel. Rien n’est laissé au hasard. L’une des mises en scène les plus réussies se trouve probablement sur le numéro de Makes me wanna pray (première photo du visuel ci-dessus), où l’ambiance réjouissante des clubs de jazz est parfaitement décrite. A noter également la séquence de Come on over, où la chanson devient une musique de jazz, une version agréablement surprenante.

Le Back to Basics Tour passera par Paris, avec un concert à Bercy en décembre 2006. En 2008, un DVD issu de la tournée sort, Back to Basics : Live and Down Under.

Le concert a été enregistré en Australie, dans la ville d’Adelaide. On remarque pendant le film la séquence très amusante de Nasty naugthy boy, ou Christina Aguilera fait participer un jeune homme du public.

Par ailleurs, celle du titre Oh mother fera l’objet d’un clip vidéo promotionnel :

Bien que l’artiste chante en direct sur une grande partie du concert, on s’aperçoit que certains titres sont chantés en playback (pré-enregistré en live), certainement pour qu’elle puisse reposer sa voix. Ce qui peut paraître décevant. Mais il faut bien avouer, quand Christina ne le fait pas, elle se donne complètement sur scène et c’est un bonheur de l’entendre chanter !

En ce qui concerne les bonus du DVD, on regrettera de ne pas avoir un documentaire et/ou un making-of de la tournée. Mais de nombreuses interviews dont celles de Christina Aguilera et de son ex-mari Jordan Bratman sont présentes, permettant de découvrir un peu plus le travail de l’artiste.

Le Back to Basics Tour sera l’une des tournées les plus lucratives de 2006-2007 et reste aujourd’hui l’une des périodes les plus mémorables de la carrière de Christina Aguilera.

©Backtochristina