Retour sur : Elastic Love, le voyage musical déroutant de Christina Aguilera

Christina Aguilera a construit au fil de sa carrière une identité : celle  d’une artiste reconnaissable à sa voix forte, puissante, riche en émotions. Et avec son album Back to basics (2006), elle a ancré cette idée dans les consciences collectives, montrant le meilleur de ses atouts. Mais elle souhaitera se réinventer par la suite !

Pendant sa première grossesse, la chanteuse écoute essentiellement de la musique électronique. Inspirée, elle décidera d’en faire le thème musical de son prochain disque, Bionic (2010). Elle collaborera avec plusieurs artistes dont M.I.A ! Cette dernière sera à l’origine du morceau Elastic love, un titre malheureusement sous-estimé à cause de l’impopularité de l’album Bionic.

La chanson surprend dès la première écoute ; on pourrait aisément penser qu’elle n’est pas de Christina Aguilera et pourtant si ! Elastic love démarre avec de la batterie électronique, base de la structure musicale du morceau et dont le rythme est appuyé. Musiques synthétiques inspirées des années 80 composent Elastic love, où Christina Aguilera adopte une voix grave que l’on  pourrait qualifier de robotique (son interprétation sera d’ailleurs comparée au style vocal de M.I.A). L’artiste teste dessus plusieurs effets, choisissant de faire oublier son registre habituel. Malgré cet aspect déshumanisé, on note des airs mélodieux facilement entêtants. Les sons sont variés et jamais Elastic love n’a l’effet d’une chanson surproduite.

Quant aux paroles, elles jouent sur les mots pour évoquer les relations amoureuses, ce qui rend le texte original:

A rubber band is what I call your love for me
‘Cause it comes and goes and pins me like a trampoline
But all this back and forth is freaky, it’s confusing me
Like a pencil trying to write and you’re erasing me

Un élastique représente ton amour pour moi
Parce qu’il va et vient et m’attache comme un trampoline
Mais tout ces allers et retours sont étranges, ça me perturbe
Comme un crayon essayant d’écrire et tu m’effaces

Avec une chanson comme Elastic love, le rôle de la musique électronique prend tout son sens. Elle n’a pas pour but obligatoire de faire danser le public. C’est avant tout un ensemble de sonorités expérimentales, qui invite l’auditeur à un voyage sensoriel et qui se laisse écouter en toute simplicité, comme n’importe quel autre genre.

©Backtochristina