Retour sur : I’m OK, la triste vérité sur l’enfance de Christina Aguilera

En 2002, Christina Aguilera sort l’album Stripped, qui contient peut-être sa chanson la plus personnelle : I’m ok.
Titre produit par Linda Perry, il fait référence à l’enfance sombre que la chanteuse a vécue. Lorsque Christina vivait petite avec ses parents, son père était très violent envers sa mère.

Tous ces moments douloureux se ressentent dès les premiers mots de I’m ok : «Once upon a time, there was a girl. In her early years, she had to learn, how to grow up living in a war that she called home »
Christina Aguilera compare ici son ancienne vie familiale à une guerre.

A plusieurs reprises, l’artiste racontera son enfance en interview, et participera à des campagnes contre la violence conjugale.

Sur son album Back to Basics figure Oh Mother, ode à sa mère pour tout ce qu’elle a traversé avec son ancien mari.

Le morceau I’m ok s’adresse directement au père de la chanteuse, et il n’a pas été facile pour cette dernière d’enregistrer le morceau. En studio, elle fut prise par l’émotion, son interprétation en deviendra bouleversante. Ces images sont dévoilées dans le documentaire MTV Diary consacré à la chanteuse en 2002.

I’m ok se distingue musicalement des autres chansons de l’album Stripped, car c’est un titre acoustique (guitare et violon), mais également parce que Christina Aguilera adopte régulièrement une voix plus en retrait que sur le reste du disque.

Le morceau n’a pas été interprété durant la tournée de l’album Stripped, mais Christina Aguilera le chantera pour la première fois durant un live diffusé en 2010 pour VH1. L’émotion était toujours intacte.

©Backtochristina