Stripped : l’album clé de Christina Aguilera

Stripped, le 2ème album studio « officiel » de Christina Aguilera (si on ne compte pas les disques de Noël et en espagnol), marque un tournant dans la carrière de la chanteuse.
Sorti en 2002, il reflète la vraie personnalité de l’américaine et révèle les parts d’ombre de sa vie privée. Jusque là, Christina Aguilera suivait la tendance pop des années 90 imposée par sa maison de disque, et n’avait pas la possibilité de gérer sa carrière comme elle l’entendait.

Le clip du 1er single de Stripped, Dirrty, dévoile une Christina Aguilera en tenue suggestive, le tout mis en musique sur un son à mi-chemin entre le rap et le rn’b. La chanteuse se déhanche de manière osée, entourée de ses danseurs torse nus. Si vous prenez en compte ces éléments, pouvez-vous en conclure la couleur de l’album ? Et bien non.
Il était certain que choisir Dirrty comme 1er single n’était qu’une simple action de communication. Il fallait marquer les esprits, que Christina casse définitivement l’image de lolita donnée pendant la période 1999-2000.
Un virage commencé avec la reprise de Lady Marmelade pour la bande originale du film Moulin Rouge, sorti en 2001. Christina Aguilera s’affichait déjà en tenue sexy dans le clip vidéo…

Pourtant, l’album Stripped est loin d’être dans la tendance « vulgarité », même si visuellement, Christina Aguilera laisse penser le contraire (photos officielles, couvertures de magazines, clips). Comme le titre l’indique, Christina Aguilera se met à nue, en terme d’image, mais aussi à travers les paroles de ce disque.
Les chansons présentes sont le reflet des divers maux connus par la chanteuse. Elle nous parle de son premier amour, de son envie d’être elle-même, de l’acceptance de soi, de son père…

Christina se montre tel qu’elle est, et partage aussi avec nous les différentes musiques qui l’inspirent.
Si une grande partie de l’album relève du rn’b et de la soul (Stripped part 1 et 2, infatuation, Get mine get yours, Don’t walk away, Loving me for me), d’autres genres musicaux apparaissent comme la pop (Soar) ou le rock/pop rock (Fighter, Cruz, Beautiful).

Et la chanteuse s’est très bien entourée pour réaliser cet album. A commencer par son manager Irving Azoff, qui, selon l’américaine, lui a vraiment permis de prendre le contrôle de sa carrière. Viennent ensuite Scott Storch (à qui l’on doit entre autre le tube Fighter) et Linda Perry (ex membre du groupe 4 Non Blondes, a travaillé également avec Pink, Gwen Stefani), qui sont les producteurs principaux de l’album. Linda Perry a réalisé Beautiful, le plus grand succès de Christina Aguilera à ce jour. Cette dernière sera un vrai mentor pour la chanteuse américaine, comme l’indiquent les remerciements du livret de Stripped :
« Qui d’autre pouvait m’apprendre que le vrai chant ne prenait vie qu’avec des imperfections ? » ; « Tu m’as appris à explorer une autre facette de ma personnalité »

Nous pouvons également noter la participation de Glenn Ballard (connu pour avoir travaillé avec Alanis Morissette) sur le 5ème single de l’album, The voice within, mais aussi Alicia Keys, sur le titreImpossible (écrit et produit par l’artiste).

Hormis l’évolution musicale de Christina Aguilera, Une autre transformation est à remarquer : sa voix. Elle a gagné en puissance, en octaves. Cela lui permettra d’accéder au rang des divas, comme Mariah Carey (les médias et le public feront de nombreuses comparaisons) ou Whitney Houston. L’artiste était désormais complètement éloignée de Britney Spears, que les médias n’ont cessé de les rivaliser durant la sortie de leurs premiers albums, à tendance « pop lolita ».

Les photos de Stripped ont été réalisées par Miranda Penn Turin, et sont à l’image du thème de l’album : livret en noir et blanc, photos pour la plupart épurées. Sur la pochette dont le fond est blanc, Christina Aguilera se dévoile seins nus, recouverts par ses cheveux bicolores. Les coulisses du photoshoot sont présentées dans un documentaire MTV (MTV Diary) consacré à la réalisation du disque.

En conclusion, Stripped est sans conteste est un album à écouter, parce qu’il dévoile les talents de Christina Aguilera (voix, écriture), parce qu’il laisse transparaître de vraies émotions et sensibilités, mais aussi car il a marqué toute une génération de jeunes qui se sont reconnus à travers les paroles.

©Backtochristina